Montres Automatiques : l’avis d’un professionnel !

Bonjour chers lecteurs !
Petite précision en préambule !

Dans cette interview, où Stéphane, horloger à Pithiviers, évoque les montres AUTOMATIQUES,
sont également mentionnées les montres cinétiques, en anglais « kinetic », c’est-à-dire animées par un système hybride entre technologie automatique et l’électronique. Voilà ! Passons à l’entretien !

Laurent de Montres Automatiques
Bonjour Stéphane. Merci beaucoup d’avoir accepté cette interview ! Content de pouvoir te parler au vu de l’expertise que tu nous donnes, notamment sur le Forum à Montres.
Je m’intéresse beaucoup au mouvement perpétuel, comment récupérer l’énergie, être un peu plus attentif à notre environnement et nos ressources. Peut-être peut-on élargir les montres automatiques afin que l’énergie soit moins gaspillée ! Qui sait !
Si tu devais expliquer à mes filles de 6 ans et 8 ans, comment fonctionne une montre automatique,  quels seraient les mots que tu utiliserais ?

panerai-luminor-1950-3-days-pam673-001

Stéphane, Bijouterie Clouzeau
Bonjour, Laurent. C’est très simple ; cela fonctionne… sans pile !
Il y a une masse oscillante –  on appelle ça un rotor – qui est placée au dessus du mouvement et, quand on va bouger le poignet, chaque jour, en portant sa montre, lors des mouvements quotidiens, on va donc faire tourner cette masse oscillante (précision de Laurent : la gravité va jouer pour que cette masse oscillante en forme de demi-disque revienne toujours vers le bas et, ce faisant, actionne le ressort).
Celle-ci va pivoter autour du mouvement et comme elle est reliée au ressort de barillet, cela va donner la force et l’énergie à la montre. Quand cette masse oscillante va tourner, elle va entraîner des engrenages qui vont remonter un ressort. Ce ressort, c’est un processus mécanique donc c’est lui qui va donner l’énergie, la force à la montre et pousser sur un train de rouages qui vont eux même pousser le balancier, dernier organe de la montre. L’avantage, c’est qu’il n’y a pas besoin de la remonter et ça peut fonctionner des dizaines d’années.

Poids d’une montre automatique qui oscille au gré des mouvements du poignet

Laurent de Montres Automatiques
J’ai lu un article où un homme, qui pédale sur une machine pendant une heure, produit de l’électricité pour toute une journée pour sa maison. Ma question, dans la logique d’une montre va un peu dans ce sens :  quel est le temps maximum pour une réserve de marche dans le cas d’une montre automatique ?

Stéphane, Bijouterie Clouzeau
Une montre automatique c’est en général 40 à 50 heures. Parfois, on peut trouver des montres qui ont 8 jours de réserve de marche (150 ou 200 heures) : ce sont des montres à grande complication, avec de grands barillets. Par exemple, Pequignet Manufacture produit une montre avec plus de 100 heures de réserve de marche, un ressort un peu plus grand.
On a parlé des montres automatiques, il existe aussi les montres « cinétiques ». C’est forcément une montre Seiko, une marque qui a déposé un tas de brevets. Le principe est un peu le même. Toujours une masse oscillante qui va tourner sur un mouvement. Là, on ne remonte plus un ressort, avec une force mécanique : on va produire de l’électricité toujours avec une masse qui tourne et qui fait tourner des engrenages qui vont fabriquer de l’électricité qui va être stockée dans un condensateur. Avantage ; au lieu d’avoir 40 à 50 heures d’autonomie, on peut monter à 6 mois, 1 an, 2 ans d’autonomie !

breguet_classique_hora-mundi_5717br-eu-9zu_frei

Laurent de Montres Automatiques
Toi, en tant que professionnel, tu as été formé à la réparation des montres kinétiques ?

Stéphane, Bijouterie Clouzeau
Non. Je pourrais suivre un stage pour réparer ces montres mais souvent il faut refaire l’étanchéité en même temps et je n’ai pas l’équipement. Donc, en général, on les renvoie à la station technique qui possède, à la fois, les compétences et les pièces détachées. Avantage ; on n’a plus de piles…Mais, par contre, on a un quartz dedans et les puristes aiment moins. Les amateurs de précision aiment bien le kinétique parce qu’on n’a pas l’inconvénient de la pile, on n’a pas à ouvrir la montre à chaque fois pour changer la pile faire l’étanchéité, et on a la précision du Quartz. Il y a donc plusieurs types de montres sans piles :

– les automatiques avec force mécanique
– les kinétiques qui sont à quartz sans pile et même
– les montres solaires. Seiko est un pionnier là-dedans. Très forts en R & D, ils en développent de plus en plus.

Laurent de Montres Automatiques
Pourquoi une montre automatique qui avance, peut également reculer ? La marque joue t’elle ?

Stéphane, Bijouterie Clouzeau
Quand la montre est assemblée, il faut que tout soit bien huilé et qu’il y ait bien un… petit jeu, nécessaire pour chaque roue. On appelle ça un ébat. Il faut qu’il y ait un petit peu de jeu mais pas trop, que ce soit bien huilé, le balancier aussi. Sur le spiral (partie du balancier) il faut que les spires soient bien régulières, que le spiral soit bien droit…
En fait, si au montage tout est bien vérifié, tout est contrôlé, normalement la montre, à la sortie, doit être bien réglée.
Après, l’horloger va pouvoir tester tout de suite pour voir si la montre avance ou retarde ; il y a une machine pour tester, dans différentes positions.
Une montre mécanique n’aura pas, forcément, le même réglage à l’horizontale et, quand on la porte dans la journée et qu’elle est en position vertical, la montre va toujours fonctionner et avancer mais ça se joue sur quelques secondes par jour. Une montre mécanique ne sera jamais aussi précise qu’une montre à quartz. Par contre, elle a beaucoup d’autres avantages… mais pas celui de la précision.
On va optimiser la précision avec un bon montage, un bon huilage, une montre propre. Ensuite, on va jouer sur le spiral, le balancier, les différents éléments de la montre pour améliorer, au final, le réglage. Après, une petite pièce, qu’on appelle une raquette sur le balancier, sert à corriger le réglage. C’est à dire que si la montre avance de 30 secondes par jour, par exemple, on va légèrement diminuer cette avance avec la raquette. Dans les deux sens. La montre est donc réglable…

Piaget Altiplano Automatique

Laurent de Montres Automatiques
Il y a un entretien particulier pour ce type de montre ?

Stéphane, Bijouterie Clouzeau
En fait pour toutes les montres, il faudra toujours les réviser, qu’elles soient à quartz, à pile ou sans pile, ou mécaniques. On démonte alors tous les composants. On nettoie, on huile et on règle. Parfois, des montres ont tourné 10 ans sans aucune révision. Après il peut y avoir des pièces usées, d’autres cassées soit en cas d’usure ou de choc ; voire des pièces qui exigent d’être changées quand la montre a tourné pendant longtemps. Il y a 70 ans, quand il n’y avait pas de mécanisme antichoc, quand la montre tombait, parfois, l’axe de balancier cassait. Il fallait alors changer l’axe. Cette opération de démontage, nettoyage huilage, réglage, se fait tous les 5 à 10 ans en moyenne. Même pour les montres à quartz à aiguilles, il y a quand même des rouages et un aimant à l’intérieur. Donc une minuscule impureté, une limaille, une poussière, peut bloquer les rouages et la montre.

Laurent de Montres Automatiques
Mon beau père vient d’emmener les filles et,
avant de partir,
il m’a demandé de te poser la question :
peut-on porter une montre automatique quand on joue au golf ?

Stéphane, Bijouterie Clouzeau
C’est à déconseiller. L’impact est un choc énorme. Une montre mécanique est résistante. Mais une telle onde de choc, ainsi répétée, peut perturber le réglage de la montre. Pour conserver une montre qui fonctionne bien à long terme, je le déconseille.

Laurent de Montres Automatiques
Quelle est la durée de vie raisonnable d’un bracelet en cuir ?

le-locle-automatic-chronometer-pvd-or-rose

Stéphane, Bijouterie Clouzeau
Ça dépend du porteur. Certains ont une peau tellement acide qu’ils vont brûler le cuir et même des bracelets de bonne qualité ne vont durer que 3 à 6 mois. Après, un cuir de bonne qualité va durer entre 2  et 3 ans. En été, quand il fait bien chaud et qu’on transpire beaucoup, ça abîme assez vite les cuirs. Disons deux ans, deux ans  et demi. Moi je conseille l’été de passer sur un bracelet métal ou caoutchouc, qui ne soit pas altéré par la respiration…

Laurent de Montres Automatiques
Y a-t-il une marque qui te parait être d’un bon rapport qualité prix ?

Stéphane, Bijouterie Clouzeau
Seiko. La meilleure. Ils font des montres depuis plus d’un siècle. C’est une manufacture. Une vraie. Ils vont construire le bracelet, le boitier, le verre, le cadran, le mouvement (tous les composants). Quasiment aucune marque au monde ne fait ça à part Seiko. Il y a une maîtrise de A à Z. Comme ils ont aussi une puissance industrielle énorme, ils arrivent à sortir, avec le volume et l’économie de main d’œuvre, de belles montres automatiques qui sont à 300 ou 400 euros et qui vont très bien tourner. Certes, c’est déjà un budget pour le commun des mortels mais, pour une automatique, c’est TRES raisonnable. Il y a des Seiko qui ont encore 30 à 40 ans et des prix très stables…

Seiko comme beaucoup d’autres fabricants de montres a fait des recherches sur le solaire ou le kinétique parce qu’ils voulaient se passer d’une pile. Une pile, c’est non seulement fastidieux parce que ça peut tomber en panne, il faut la changer, ouvrir le boitier, parfois refaire l’étanchéité… Mais surtout ça pollue. Avant il y a avait du mercure : c’était hyper polluant. Maintenant, il y a de l’oxyde d’argent, moins polluant mais toujours problématique. Le souci, c’est qu’il faut recycler ces piles… Seiko a donc voulu inventer un mouvement sans piles, au-delà des automatiques. Ils ont donc inventé le cinétique et le solaire. Trois réponses  à ce besoin d’énergie durable ! Seiko a donc beaucoup de modèle pour se passer d’une pile : c’est écologique.

Laurent de Montres Automatiques
Et pour toi, la montre de demain, elle est plutôt kinétique, solaire, automatique ?

40040

Stéphane, Bijouterie Clouzeau
Un mélange des trois. Le solaire prend de l’ampleur c’est assez récent. On parle beaucoup de montres connectées aussi mais c’est un autre sujet.

Laurent de Montres Automatiques
Eh bien MERCI beaucoup pour toutes ces précisions, Stéphane ! Un dernier mot ?

Stéphane, Bijouterie Clouzeau
Le monde de l’horlogerie est passionnant ! Notamment l’horlogerie mécanique. Ça vit, ça bat, un balancier, un échappement ! Certaines montres passent de génération en génération. Elles ont une âme. De beaux objets qui ont fait plaisir, qui ont une histoire ; c’est un peu le seul bijou de l’homme et c’est vrai que c’est sympa d’avoir une montre mécanique, qu’elle soit à remontage manuel ou automatique parce qu’elle dure dans le temps, c’est un bel objet qui peut se transmettre : moi, j’encourage à en porter !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s